Qui suis-je ?

Jeune femme trentenaire et dynamique , Justine continue à la fois ses passions plus anciennes et son envie de découverte et de formation de nouvelles disciplines.

Ses premières sensibilités ont étaient artistique…

Pour le cirque d’abord, elle découvre petite, l’univers du cirque et plusieurs de ses disciplines a travers une compagnie installée à quelques kilomètres de chez ses parents. Adolescente, curieuse, elle commence le jonglage de feu et avec une amie et conçoivent des costumes et montent sur scène.

Puis à quinze ans, elle commence ses premiers cours de danse. Après avoir hésité avec un cours de danse flamenco, Justine choisis la danse orientale. Et l’aventure commence!

 

 

Après un deuxième prix national au concours de la CND à l’âge de 17 ans, en 2005. De 2007 à 2016, Justine fera partie de la compagnie Nejma, compagnie professionnelle de danse orientale et contemporaine, de son professeur de l’époque, Véronique Ben Ahmed. Puis en 2009, Justine participe à la création de la compagnie professionnelle The Smoky Eyes, de danse tribale, à l’initiative de Blandine Garin.

Elles créent collectivement des chorégraphies, des maquillages et des costumes originaux. Leurs créations leur ont permis de participer à des festivals internationaux qui la mène sur plusieurs continents. De l’école de quartier, les festivals de rue, jusqu’au Canada, en passant par New york, Maroc Tunisie, Belgique, Allemagne. Elles Ont gagnaient des prix dans les concours internationaux , comme le bellydancer of the world en Allemagne, deuxième prix solo, premier prix duo et deux premier prix en groupe. Elles organisent le « Tribal Addict » festival autour des danses tribales et orientales et le Smoky Cabaret.

 

 

Riche de toutes ses expériences artistiques et humaines, Justine a pu enrichir ses connaissances de la scène, de la danse et d’elle même.

 

Créative, passionnée et pédagogue, ayant envie de transmettre son expérience,elle commence en 2008 ses premiers pas dans l’enseignement et continue encore aujourd’hui. Afin d’ approfondir sa pratique, Justine continue par ailleurs a participer à des stages de danse Tribale et orientale, d’ITS, danse contemporaine et même de l’aérien!

Elle a pu apprendre de Mardi love, Violette Scrap, Nadia Nikishenko, Sadi, Sharon kihara, Illan, Ruby, Jillina, Anasma, Fériel Rodriguez… et plein d’autres personnes passionnées et passionnantes. *

Selon elle: «on reste un éternel élève».

Passionnée de la scène et du mouvement qu’elle transmet a ses élèves lors des spectacles qu’elle monte sur les différentes structures dans lesquelles elle intervient.

 

 

 

Le mouvement, parlons-en, qu’est-ce qui fait qu’un geste est esthétique ou non, à quel moment il raconte quelques choses, quelle énergie, quel muscle, quel mécanisme, où est ce qu’il commence et où il termine… Bonne question !
En ce posant ces questions, Justine a approfondie ses connaissances en anatomie et essaye de danser dans ce sens. Cela la mis sur le chemin du yoga… Quoi de mieux pour apprendre sur soi de l’intérieur…
Elle pratiquée déjà mais timidement, plutôt comme échauffement de ses séances de danse. Puis une rencontre, un premier cour, des mots qui lui ont fait sens. Un équilibre, une bienveillance, une écoute qu’elle ne retrouvée pas dans la danse. Céline Pannier lui a donner envie d’aller plus loin et d’apprendre l’histoire, la philosophie, l’art du yoga.

 

C’est donc naturellement qu’elle décida de suivre une formation professionnelle de yoga vinyasa, à Paris de 2016 à 2017, certifié alliance, avec comme formateur Patrick Frapeau et Clothilde Swartley. Après l’obtention de son diplôme, elle ouvre des cours sur Caen et sa périphérie et décide de revenir à son coup de cœur lors d’une formation professionnelle en Tissu, cerceau aérien et danse en harnais, aux rencontre aériennes à la Baule.

Justine décide de mettre en place le yoga aérien, non sans difficulté avec la demande en matériel que cela nécessite. Elle développe donc son vocabulaire à partir de ses connaissances, sa propre technique, sa manière d’enseigner et partage cette discipline qui est le yoga aérien, à Caen, au centre d’animation du calvaire st pierre mais aimerait continuer à le développer ailleurs.

 

Le yoga, le corps en mouvement et la méditation de pleine conscience sont pour elle des axes de pratique mais aussi une manière d’être. Selon elle, cette manière de vivre et de penser, permet de maintenir son bien être physique, mental et émotionnel et de développer ses qualités Humaines.